Vous lisez 2 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • Anonyme
      Inactif
      Nombre d'articles : 1

      Bonjour,

      Nous sommes 2 couples (hommes et femmes) et sommes dans un projet de coparentalité(bien avancé puisque la maman est enceinte de 5 mois). Afin de "border" les choses, nous sommes à la recherche de modèles de charte de coparentalité. Nous avons déjà élaboré une charte mais ne voulons pas passer à côté de l’essentiel. Smile

      Merci de votre aide.

      Ploupy

    • Anonyme
      Inactif
      Nombre d'articles : 1

      Salut,

      Moi aussi je suis engagé dans une coparentalité et cherche a la rediger au mieux mais deja on se pose la question de savoir aupres de qui la deposer cette charte (juge aux affaires familiales notaires) si quelqu’un a la reponse peut il me répondre?

      Ensuite pour la charte nous avons pensé a definir dessus les parentsamis qui doivent etre en relation avec l’enfant si il nous arrive quelque chose et enfin decidé de la creation d’un compte commun pour les depenses relatives au bébé et pour la suite reflechissons encore a des subtilités toute info est bonne a prendre

    • Anonyme
      Inactif
      Nombre d'articles : 1

      Bonjour,

      Nous sommes parents à 3 d’une petite fille. notre enfant est légalement reconnue par la maman et le papa biologique. Nous avons rencontré une avocate avant la naissance du bébé qui nous a conseillé de ne faire aucune démarche officielle mais de réussir à instaurer un rapport qui devait être basé sur la confiance – somme toute logique-. Nous avons discuté avant la naissance des compensations financières, des démarches auprès des impôts, du rythme des gardes (la semaine chez maman, le week end chez papas pour l’instant et moitié/moitié pour les vacances), et avons instauré une réunion "familiale" par semaine. En notant que nous jouons la carte de la souplesse en gardant à l’esprit le bonheur de l’enfant. Ce système fonctionne ainsi depuis 3 ans. la crainte d’instaurer une charte est de perdre cette souplesse, de se dire que la considération du bonheur de l’enfant a besoin d’un cadre presque légiférant alors que ceci est naturel. Si il y a une inquiétude entre vous, je pense que vous pouvez déposer un document auprès d’un notaire ou d’un avocat mais ce document n’aura à ma connaissance aucune valeur légale.

      Bon parcours à vous tous !

Vous lisez 2 fils de discussion

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.