Sondage IFOP/ADFH Les français, les LGBT face à l’homoparentalité

//Sondage IFOP/ADFH Les français, les LGBT face à l’homoparentalité
Sondage IFOP/ADFH Les français, les LGBT face à l’homoparentalité2018-06-29T13:02:28+00:00

Project Description

le 29 juin 2018

En prévision de la Marche des Fiertés qui se déroule ce samedi 30 juin 2018 à Paris, l'ADFH a commandé à l'IFOP une enquête sur la position des français-es au regard des enjeux liés à l'homoparentalité. Le large panel interrogé (12.137 personnes représentatives de la population âgée de 18 ans et plus) permet à l'Ifop d'obtenir un échantillon représentatif LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuel-le-s et Trans) et de comparer les résultats obtenus.

Les grands enseignements de ce sondage IFOP/ADFH sont :

  • Une population estimée à 4 millions de personnes LGBT, soit 8% de la population âgée de 18 ans et plus.

 

  • 64 % des français-es (+4 points en un an) soutiennent l’ouverture de la PMA aux couples de femmes homosexuelles. 80% des LGBT y sont favorables.

 

  • Une PMA pour toutes les femmes remboursée par la Sécurité Sociale : 58% des français-es souhaitent que les femmes seules ou les couples de femmes lesbiennes bénéficient du même niveau de prise en charge que les personnes ne pouvant avoir d’enfants pour des causes médicales. 77 % des LGBT y sont favorables.

 

  • 68% des français-es sont favorables à ce que l’établissement de la filiation s’effectue à la naissance des enfants conçus par PMA pour le second parent d’un couple de même sexe

 

  • 65% des français-es sont favorables à la légalisation de la GPA en France pour les couples hétérosexuels, 48% des français-es sont favorables à la légalisation de la GPA pour les couples homosexuels qui sont 79% à la souhaiter.

 

A l’heure où près de 2 français-es sur 3 sont en soutien à l’ouverture de la PMA pour toutes les femmes, cette promesse du candidat Emmanuel Macron doit aussi conduire le gouvernement à légiférer sans hésitation sur

  • La protection de tous les enfants nés par PMA à la naissance par l’établissement de leur filiation à l’égard des deux parents, que ceux-ci soient hétérosexuels ou homosexuels.

 

  • La prise en charge par la sécurité sociale de l’accès à la PMA pour les femmes seules ou en couple lesbien, au même titre que celle déjà en place pour les femmes en couple hétérosexuel. Il ne saurait y avoir de guichets dédiés aux femmes homosexuelles ou célibataires.

Enfin, nous rappelons une autre promesse du candidat Emmanuel Macron et appelons le gouvernement à légiférer en la matière : la reconnaissance de tous les états civils des enfants nés par GPA à l’étranger de parents français, mesure largement soutenue par les français-es (71% des français y sont favorables, sondage IFOP juin 2017).

Téléchargez le sondage complet